Evenement Stylos Rouges Contre la Loi Blanquer

  • 7 April 2019
  • adminGJ77

Meaux Contre la Loi Blanquer 05 Avril 2019 !

Un appel a été fait pour réaliser une rencontre entre les parents d'élèves, enseignants, élèves sur la place Henri IV à Meaux.

Suite aux discutions effectuées avec certaines personnes de groupe Stylos Rouges, certains Irreductibles-gj sont allés à la rencontre de l'ensemble des présents. Nous partons du principe que nous sommes tous concernés par les modifications qui sont annoncées dans cette loi pour plusieurs raisons.

Nous avons connus notre période étudiants, avec plus ou moins de difficultés sur des problèmes récurrents depuis plusieurs décennies.

Nous avons des enfants ou petits enfants en cours de scolarité et nous pensons à eux, avec une vision très pécimiste sur la revalorisation de leur avenir.

Nous connaissons des professeurs ou anciens professeurs, directeur, surveillant, cuisiniste, personnel de nettoyage ou maintenance, etc.., qui ont partagé leurs expériences, peu flatteuses.

Aujourd'hui nous devons une fois de plus nous réveiller, l'éducation nationale est une fois de plus touchée par une réforme, des plus rocambolesque. Le but quand on prend connaissance des premières modifications est de réduire le budget, par des scarifications tels que celles que nous avons pu observer dans les services hospitaliers. Evidemment, partant du principe qu'il y a entre 25 et 30 élèves par classe dans les collèges et lycées, on ne peut pas demander de supprimer ces écoles pour les mutualiser par exemple. Mais par contre, on va faire en sorte de mutualiser les petites écoles, celles de proximités, principalement les maternelles et primaires. Certains villages ont des écoles avec une seule classe, du CP au CM2, un maternelle avec 10 enfants au total, deux personnes chargées de ses petits bouts et une directrice enseignantes pour l'ensemble du primaire. C'est la belle vie de campagne, que l'on va donc encore sacrifiée en premier. Il faudra emmener ou faire emmener ses enfants a l'école prévu pour X villages ou petites villes. Ensuite la Loi prévoit également de mutualiser le personnel dans une première approche, permettant de diminuer fortement le nombre de salariés dans toute la France. Déja première question, que vont devenir tous ces employés, car rien n'est prévu pour eux. Sans aucun doute le chomage pour nombre d'entre eux. Imaginez 1 directeur pour 4 écoles, par exemple 4 lycées de 2000 élèves, comment vont etre traité les problèmes, a distance... est ce le meilleur moyen de les résoudre. Non serait on tenté de dire, mais cela permet de supprimer des postes de direction.Enfin dernier points très important, depuis plus de 20 ans, des parents se battent pour avoir leurs enfants handicapés dans des sites scolaires adaptés a leur situation. Des personnels accompagnants sont définis afin de subvenir aux besoins des élèves, payés par l'état. Ils seront désormais définis suivant le budget de chaque école, afin de limiter leur nombre. C'est une façon de limiter les dépenses et donc les possibilités de fournir des places a chaque élèves handicapés.

Dernier point, d'une certaine façon la plus critique, le corps enseignant se voit interdire de donner des informations sur les futures adaptations de loi, de programme, ou tout autre forme lié à l'éducation nationale. Ce n'est pas recevable dans un pays démocratique. Le corps enseignant a toujours été parmi les premiers à informer les parents et élèves sur les modifications qui seront apportées. C'est une première, la confiance entre les parents et le service public enseignant va s'en trouver fortement impacté.

Autant dire que c'est inconcevable.

Cet article sera très certainement complété par la suite afin de rajouter les détails et informations qui pourront ressortir des futures réunions.