CDG Express

  • 20 February 2019
  • GJ

Paris,

c'est une ville ou le travail est prépondérant, nombreux sont ceux qui habitent en Ile de France et utilisent les transports en commun pour se rendre a leur lieu de travail.

Plus de 30 millions de touristes par an pour un peu plus de 10 millions d'habitants, elle est la place principale des transports de l'Ile de France. La RATP et la SNCF regroupent l'ensemble des trajets Bus, Tramway, Métro, RER, TER, regroupant a eux 10 millions de déplacements par jour. Les réseaux sont au fil du temps, étendu, remplacé ou rénové. La première ligne de métro, ligne 1, fut créée en 1900, aujoud'hui Paris compte plus de 300 stations de métro sur 14 lignes.

Il y a aussi toutes les autoroutes et nationales qui convergent sur Paris, permettant a tout un chacun de prendre sa voiture pour s'y rendre ou la traverser, et le périphérique, projet débutant en 1956, tout aussi colossale avec 17 ans de travaux, pour relier facilement ces grands axes sans traverser la capitale

Deux grands aéroports a proximiter permettent de relier facilement Paris par les aires, Roissy Charles de Gaulle et Orly, ainsi qu'un héliport en limite de Paris pour les plus aisés. 

Mais toutes ces infrastructures ont un point commun, elles se dégradent et la rénovation ou le maintien en ordre ne suit pas. Les bouchons sur la route sont importants, les pannes et retard des transports en communs ne permettent non plus d'avoir un temps de déplacement sûr. 

Autant de points qui dégradent la vie de Paris, que ce soit pour le travail ou pour le loisir, faut prendre de l'avance en esperant que cela suffira.. Des projets sont en cours d'évolution mais ces derniers sont ils dans la bonne démarche... nous verrons tout cela, mais il y a un projet controversé principal, qui fache beaucoup.

CDG EXPRESS

C'est une ligne de transport dont les travaux doivent débuté en 2019, fini en 2024, permettant de relier la gare de l'est a l'aéroport Roissy Charles de Gaulle. C'est une ligne directe, qui profitera partiellement des rails du RER B. On pourrait alors se dire, que cette ligne pourrait faire des arrets sur certaines gares des RER, mais il n'en est rien. Le projet doit permettre de faire le trajet entre la gare et l'aéroport en 20 min, pour faciliter les accès difficiles par la route. 

Première remarque a faire tout de suite, depuis plus de 20 ans, les lignes B et D ont des problèmes de fonctionnements, donc de retards ou suppressions. C'est chose coutume et donc les usagers ont tendance a prendre leur voiture pour aller travailler plutot que prendre des lignes de RER qui ont des ratés. Du coup, les autoroutes principales et les grands axes parallèles se trouvent complètement saturés. Pour ajouter au problème, l'autoroute A1 fut l'objet durant un certains temps, d'un test de circulation, la file de gauche parmis les 4 existantes, sur les heures de pointes, était réservée aux bus et taxis. Evidemment, une voix de moins sur une autoroute saturée, ça ne plait pas. 

Deuxième remarque, les rails qui vont etre utilisé par le CDG express, étant les mêmes sur certaines portions que ceux des RER B et D, cela veut dire qu'il pourrait y avoir plus de trains sur ces lignes. Le point noir semble venir malheureusement des tunnels empruntés dans Paris, qui sont de véritables entonnoirs et nuisent à l'amélioration du service. Mais il y a également les problèmes électriques, les stations délivrants la puissance aux trains par les lignes aériennes sont sous dimensionnés ou mal entretenus. 

A ce jour, le CDG Express est mis en avant car il doit se faire tout de suite, alors que le projet a commencé a voir le jour en 2002, ou les habitants faisaient déja entendre leur mécontentement et désaccord sur le projet. Différentes mise a jour ont été effectuées, le montant prévisionnel a explosé, et le RER B est toujours en attente de réactualisation. En 18 ans, personne n'a conscentie a présenter une solution pour améliorer les usagers qui sont plus de 200000 par jour, la ou le CDG Express proposera de transporter 20000 personnes par jour.

Cout budgétaire initial prévisionnel: 640M d'euros.

Les sociétés retenu pour l'appel d'offre initial, Vinci,Eiffage, Bouygues Travaux publics et deux groupes espagnols.

Seul Vinci aurait répondu en fin d'année 2007.

 

 

Suite a faire